AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  Partenaires  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Code du territoire : Z-A :: La Grande Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exécution

avatar
Rhyme West
Informateur
Âge : 21 ans.
Féminin
Matricule : Gouvernemental
Profession : Espion - Informateur.
Liens : I'm up in blood, I'm runnin' dry.

Analyses : 257
Double-Identité(s) : Jeremy Arkeley.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Avr 2015 - 15:23
- Oui, monsieur.

Si la voix de Rhyme semblait sérieuse, extérieurement, il n’en était rien. En même temps, on n’avait pas idée de rouler tout en téléphonant à l’un de ses supérieurs. Ce devait être le troisième feu rouge que la jeune femme venait de griller. Sans oublier les quelques piétons qui avaient failli perdre la vie, tout ça parce que Rhyme préférait tenir le volant d’une main et son portable de l’autre, plutôt que de s’arrêter pour téléphoner comme l’aurait fait toute personne à peu près normale.

Néanmoins, elle n’était pas seule dans la voiture. Matthew, l’un des nombreux Cobayes d’Aurora Corporation, était sous la coupe de l’agent depuis un certains temps, et se tenait à ses côtés sur le siège passager. Si Rhyme n’avait pas été au téléphone - avec un Supérieur qui plus est -, Hussey l’aurait déjà injurié. Au vue de l’air qu’il arborait, en tout cas. La conduite de Rhyme ne devait pas lui plaire.

- Bien, monsieur. Souhaitez-vous que je laisse C48 - G4 s’occuper de cette exécution ?

Rhyme fronça les sourcils, à la réponse de l’homme à l’autre bout de la ligne. Elle n’avait jamais compris pourquoi tous les « grands » s’évertuaient à hurler lorsque ces derniers donnaient des ordres.

Néanmoins, cette nouvelle mission ne l’agaçait pas tant que ça. Il fallait encore tuer, certes, mais de toute façon, elle n’était plus censée ressentir quoi que ce soit. Et en prime, il s’agissait d’un couple de Civils, habitant dans un immeuble. Au dernier étage, sur les soixante-dix existants. Comme quoi, elle était maudite.

- Compris. Je réceptionne les détails par messagerie, alors. Je vous recontacterais lorsque la mission sera accomplie, monsieur.

Sur ce, la communication coupa.
Et enfin, Rhyme put retrouver son air contrarié. Elle posa son portable à proximité, et grilla une nouvelle fois un feu rouge, tout en s’attisant la haine des piétons environnants. Si elle ne s’était pas trouvé dans l’un des Quartiers les plus aisés de la Zone Alpha, elle serait déjà sortie de son véhicule pour rendre la pareille à ces abrutis de richards.

- Au lieu de me regarder avec cette tronche, regarde plutôt ton portable, finit par marmonner la jeune femme. Elle ne roulait pas si mal que ça, après tout. On a un nouvel ordre de mission. Un couple de Civils Résistants, qu’il faut exécuter sans plus tarder. Le plus amusant, c’est que ces deux zigotos vivent au soixante-dixième d’un vieux gratte-ciel dans le Bidonville. Pour cette mission, je vais devoir t’aider à te frayer un chemin jusqu’à tes cibles. Pour le reste, tu connais la procédure habituelle.

Mentalement, Rhyme calcula le temps qu’elle mettrait de ce quartier, jusqu’au Bidonville. Il y en avait pour une bonne vingtaine de minutes, au moins. Vingt minutes à supporter la vision de ces Civils aisés, occuper à flâner dans les rues, malgré le début de Famine du Gouvernement. Comme si de rien n’était. Ces gens avaient droit à une vie normale. Rhyme ne savait plus depuis longtemps ce qu’était la définition de normalité.

Sur ce, Rhyme tira une cigarette du paquet qui se trouvait dans sa poche, la glissa entre ses lèvres, et l’alluma machinalement, avant de fumer comme un camionneur. Elle était étrangement nerveuse, en ce moment.


Rhyme s'égosille en PineGlade

I look inside of myself and try to find someone else,
Words turn into blood and the blood keeps on pourin',
Am I a woman or a beast it's mother nature at least,
Watch humanity cease cuz it's our human disease.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Hussey
Exécuteur
Âge : 27 ans
Masculin
Matricule : Cobaye
Profession : Exécuteur
Analyses : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Avr 2015 - 14:06



Exécution


Trois... il comptait trois feux rouges grillés, une bonne dizaine de piétons traumatisés, une bonne vingtaine de voitures klaxonnant la caisse folle et il n'avait pas comptabiliser le nombre d'injures criés à leurs encontre. Non il avait fini par laisser tomber le compte et le corps tendu dans le siège avant, il hésitait fortement entre plusieurs options. Sa première idée fut de crier des injures à la taréz de chauffeuse qui servait d'agent gouvernemental. Et si la voix étouffée venant du téléphone qu'il devinait être celle d'un supérieur l'en empêchait, c'était aussi son instinct de survie qui lui dictait que s'il la mettait en colère le pourcentage de risque d'accidents grimperait en flèche. Sa seconde idée, plus un réflexe, fut de se jeter sur elle pour lui prendre le volant et il pensait sincèrement mieux conduire dans ces conditions que Rhyme en ce moment même. Mais là encore, il se retint et serra les poings si fort qu'il aurait put en briser le dit volant. La troisième et la plus folle fut de sauter en route. C'était très tentant … plus que de rester plus longtemps dans cette voiture, impuissant alors que Rhyme se pensait sur un circuit de Rallye. Ces idées se succédaient alors qu'il rongeait son frein pour rester calme et son visage transmettait bien ces pensées. Crainte, colère... beaucoup de colère retenue, stress, mâchoire serrée pour retenir ses propos colorés et son regard acier qui jetait régulièrement à l'agent des regards foudroyants. Tout son corps criait pour lui « arrête cette putain de voiture ou je te fait bouffer ta saloperie de téléphone ! » ou quelque chose dans ce genre là.

- Bien, monsieur. Souhaitez-vous que je laisse C48 - G4 s’occuper de cette exécution ?


Les bras croisés et les poings toujours serrés, l'esprit bouillonnant, il fut néanmoins attiré par son nom de code et délaissa quelques instants ses incessantes malédictions pour se concentrer sur la conversation à ses cotés. La voix de son interlocuteur s'était intensifié mais restait incompréhensible pour le cobaye, comme s'il criait au combiné. Donc voilà la raison de sa présence dans cette voiture de l'enfer. Chien de chasse pour le gouvernement, on lui montrait une cible et en bon animal obéissant, il chassait sa proie et selon les ordres, il appliquait la sentence. Ce mode de vie lui avait été imposé et il l'acceptait docilement mais caché derrière cette façade d’impassibilité, le jeune homme était amer et rempli de haine. Une arme pour le gouvernement, c'est ce qu'il est, les mains couvertes de sang de nombreuses personnes. Parfois leurs regard de haines ou de désespoir lui revenait à l'esprit. Mais il n'informais jamais personne de ses états d'âme, une erreur à ne jamais commettre, une erreur qui l'amènerais certainement face à la mort ou à une nouvelle série de manipulations toutes plus horribles les unes que les autres. Il avait observé et compris ce qu'il devait faire pour avoir l'espoir de voir un lendemain. A chaque semaine terminée, c'est une nouvelle victoire au goût acre et souillée par la mort de tous les malchanceux des sept derniers jours. Pour Matthew, le calcul fut rapidement fait. Il allait survivre, même si pour ça il doit nourrir sa propre vie de celle des autres.

- Compris. Je réceptionne les détails par messagerie, alors. Je vous recontacterais lorsque la mission sera accomplie, monsieur.

Ah oui. La voiture, la mission, Rhyme. Il ne devait pas oublier. Il remit pied sur terre et regarda de nouveau la route. Mauvaise idée, puisque le voilà de nouveau en train de pester. Elle l'avait vu cette vieille qui avait poser un pied sur le passage piéton ? Non ? Certainement que si ! Et encore un feu rouge de griller !! Bien heureusement cette dernière avait ENFIN fini sa conversation. Et Matthew la gratifia de nouveau du même que regard accusateur qu'il avait plus tôt. Il avait à peine remarqué qu'ils se trouvaient à présent dans l'un des plus riches quartier de la ville. Et contrairement à son garde fou, il ne ressentait que de l'indifférence envers cette masse de complaisance et d'abondance. Il n'avait jamais ce mode de vie artificiel.

- Au lieu de me regarder avec cette tronche, regarde plutôt ton portable,

Ce à quoi il râla pour la forme en marmonnant dans sa barbes inexistantes quelques brides de sa mauvaise humeur, rendant ses plaintes incompréhensibles.  T'es vraiment une tarée... grmmglgrm  Néanmoins, il obéit et sorti son portable de sa poche pour étudier le message qu'il venait de recevoir. Tout en lisant les informations concernant les deux cibles, il écoutait d'une oreille attentive les explications de sa supérieur. Il trouvait un peu étrange qu'on lui autorise l'accès à un téléphone, même sous surveillance rapprochée. Preuve de confiance ? Provocation pour tester sa fidélité et total obéissance ? Sûr que l'engin était lui aussi sur surveillance. Au final, n'ayant aucun souvenirs de sa propre famille, il n'avait aucune chance de se souvenir d'un numéro de téléphone. Oui. Ils comptaient là-dessus ces salauds. Le cobaye herculéen termina d'examiner le rapport de mission avant de relever le regard sur la jeune femme, un brin moqueur.

- Ou alors tu pourrais rester dans la voiture et passer tout tes coups de fils à L'ARRET, pendant que moi, je m'occupe du sale boulot. Ça m'évitera une futur crise cardiaque dans ta putain de caisse. Après une légère pause, dut à une légère grimace qu'il tira au souvenir de cette balade, il reprit. ça m'a l'air plutôt simpliste. Il y a juste à prendre l’ascenseur jusqu'au dernier étage. A moins qu'il y ait anguille sous roche ?

Il détailla son interlocutrice et son regard se perdit sur la cigarette, dont l'odeur se propageait déjà dans l'habitacle. Un « tsk » agacé, franchit ses lèvres. Super, maintenant il avait envi de fumer.

[HRP : comme je n'ai pas le temps je mettrait un petit code de fiche RP par la suite, je voulait que tu ais la réponse rapidement! voilou ! ]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhyme West
Informateur
Âge : 21 ans.
Féminin
Matricule : Gouvernemental
Profession : Espion - Informateur.
Liens : I'm up in blood, I'm runnin' dry.

Analyses : 257
Double-Identité(s) : Jeremy Arkeley.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Avr 2015 - 15:49
Pour toute réponse, Rhyme haussa un sourcil et affronta le regard orageux du Cobaye. Elle s’amusait souvent à constater à quel point Matthew était expressif. Il n’était pas difficile de voir qu’il ne rêvait que d’une chose ; assommer la jeune femme.

- La ferme, Hussey. Si t’as le cœur aussi fragile qu’une gonzesse, tu peux toujours descendre de ma bagnole.

Elle avait suffisamment insisté sur son nom. Comme pour s’excuser de l’avoir appelé par son numéro de Cobaye, chose qu’elle ne faisait que très rarement. Il avait au moins eu un unique droit ; garder sa véritable identité passée. L’Espionne adressa un sourire en coin à Matthew, avant de reporter son regard sur la route. Après avoir évité deux piétons qui étaient en train de traverser un passage clouté, Rhyme freina brusquement devant une file de voitures arrêtées devant un feu rouge. Un sifflement agacé s’échappa d’entre les lèvres de la jeune femme, qui recula son siège en arrière pour s’installer plus confortablement. Elle sentait le regard assassin des quelques passants environnants, mais elle préféra ne pas y prêter attention.

Tout en jouant avec son paquet de cigarettes, Rhyme reporta son regard sur Matthew. Automatiquement, comme à chaque fois, son œil gauche lui afficha à nouveau toutes les données connues sur l’Exécuteur. Son âge, ses capacités, ses points faibles, sa date d’arrivée à Aurora Corporation, sans oublier toutes les dates et les horaires précises ou le jeune homme avait subi diverses manipulations génétiques. Agacée, Rhyme ferma son œil gauche et jeta son paquet de cigarettes sur la tête de Matthew. Une façon comme une autre de lui en proposer une. Et de changer les idées aussi bien à l’Exécuteur qu’à la jeune femme, qui affichait une étrange grimace sur son visage.

- T’es trop expressif. Ça va encore te retomber dessus. Détends-toi un peu.

Après un long silence, Rhyme souffla une bouffée de cigarette et leva son regard en direction du feu tricolore. Toujours rouge.

- Comme tu dis, y’a anguille sous roche.

L’agent appuya sur une touche du petit écran incrusté au tableau de bord de sa voiture, espérant y trouver le plan que lui avait envoyé son Supérieur. Immédiatement, un plan sous toutes les coutures du gratte-ciel visé s’afficha sur l’écran.

- Y’a soixante-dix étages. Et comme tu peux le voir, il y a une porte à chaque étage, qui permet d’accéder au niveau supérieur. Tout ça pour te dire que l’ascenseur de cet immeuble est en panne. Et qu’on va devoir se bouffer plus d’une centaine d’escaliers pour atteindre nos cibles.

Nouvelle bouffée de cigarette.

- On m’a également ordonné d’être discret. On va devoir franchir la porte « officielle » et se faire passer pour de simples clients. Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais trouvé une autre entrée, mais bon... souffla t-elle. Nos Supérieurs m’ont demandé de te faciliter le passage jusqu’à tes cibles. Par conséquent, je vais devoir t’ouvrir chaque porte des niveaux supérieurs, et ce jusqu’au dernier étage. Ils t’ont également interdit de toucher à quoi que ce soit dans l’immeuble.

Pour cette mission, la discrétion était poussée à son paroxysme.
Rhyme tourna la tête vers Matthew, avant de tendre sa main en sa direction. Son expression avait étrangement changée. Moins contrariée, moins agacée. Peut-être un peu plus patiente.

- Si je t’ai dis de te détendre, c’est pas pour rien. Plus t’es nerveux, plus tu prends le risque de briser tout ce que tu touches. J’aimerais voir si t’es vraiment calme, avant de commencer cette mission.

Elle haussa un sourcil, sa main toujours tendue.

- Si tu ne me broies pas la main, c’est que t'es assez calme pour accomplir cette mission. C’est le seul moyen que j’ai pour jauger véritablement ta force.

La jeune femme finit par sourire à Matthew, confiante.
Elle jeta un coup d’œil en direction de la route. La circulation était toujours autant bouchée. Ils mettraient sans doute plus de temps que prévu pour arriver au Bidonville.

Hors RP:
 


Rhyme s'égosille en PineGlade

I look inside of myself and try to find someone else,
Words turn into blood and the blood keeps on pourin',
Am I a woman or a beast it's mother nature at least,
Watch humanity cease cuz it's our human disease.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Hussey
Exécuteur
Âge : 27 ans
Masculin
Matricule : Cobaye
Profession : Exécuteur
Analyses : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Avr 2015 - 19:39



Exécution



Touché. Il n'avait rien à répondre à ça. Tout deux savait bien qu'il ne risquait pas d'avoir une crise cardiaque, il était d'une constitution plutôt solide et ce genre de boutades entres eux faisait partie du quotidien. Il remarqua l'accentuation sur son nom de famille et eu une once de reconnaissance vis à vis de cette attention toute particulière, car à ses yeux cela représentait beaucoup et Rhyme semblait s'en être toujours rendu compte. Il lui arrivait d'être surpris par le comportement unique de la jeune femme envers un cobaye de son type et ça rendait ses escapades à ses cotés plus agréables. Il avait même esquisser une rapide mimique amusé, avant que ses lèvres ne redevienne une fine ligne contractée. Coincé au feu rouge, il eu tout le loisir d'observer la masse des habitants du quartier riche. Ils flânaient et semblaient heureux, inconscient du danger qui planait tel l'épée de Damoclès. Il jeta alors un regard à ses vêtements. Tout comme le téléphone, ils lui avaient été donner pour ses tâches en extérieur. Au moins il était présentable dans sa chemise blanche et son ensemble noir. Au moins ils avaient le bon goût de ne pas le laisser sortir en tenue de laboratoire... Il reporta son regard vers la vitre et toujours tendu et mal à l'aise il gardait ses mains contre lui. Dans ses pensées qui bouillonnaient et voyageait ici et là il ne fit pas attention à l'observation dont il était la cible. Il était au courant de la possibilité de Rhyme de tout connaître à son propos, jusqu'à la moindre petite miette de sa misérable existence de cobaye. Si au début ça l'avait un peu déranger, comme mi à nue, il n'y pensait plus du tout... avait-il seulement encore quelque chose à cacher ?

Pok ! L'atterissage d'un ovni léger sur le haut de son crâne le sépara de nouveau de ses réflexions et il trouva le paquet de cigarette posée sur ses genoux. Il hocha la tête, geste qui équivalait à un remerciement. Maintenant le tout était d'arriver à s'allumer une cigarette. Il se renfrogna, un peu plus agacé encore par la perspective qu'il ne pourrait saisir le paquet sans l'aplatir entre ses mains et dieu sait à quel point il as besoin de cette drogue.

- T’es trop expressif. Ça va encore te retomber dessus. Détends-toi un peu.
- Sans blague !

Les mots firent mouche et il lui jeta un regard désabusé. Elle avait parfaitement raison, il le savait bien. Il devait se calmer. Faire le vide... Rhym lui avait enseigné une bonne technique pour cela. Il fermait les yeux et se concentrait sur sa propre respiration. De son esprit, il vira toutes pensées négatifs et parasites pour qu'une seule chose y reste, le calme. Il expira l'air en un long soupir et lorsqu'il s'en sentit capable, il bougeait enfin, lentement et porta ses mains sur le paquet. Il le tenait à peine, craignant de refermer sa main sur le paquet et arriva à sortir en penchant le paquet une cigarette qu'il saisit de ses lèvres. Mission accompli. L'allumer fut un geste plus simple puisqu'il disposait d'un briquet de métal, donc plutôt solide. L'appel de nicotine ayant enfin sa réponse, il laissa avec plaisir son cerveau s'engorger de la substance calmante. Un regard vers le feu. P'tain qu'est ce qu'il est long !

- Comme tu dis, y’a anguille sous roche.
- Nous y voilà... c'est quel genre d'anguille ?

Évidemment, le contraire l'aurait étonner, ce ne serait pas drôle autrement ! Concentré et minutieux, il l'écouta débiter ses explications, retenant les informations importantes, pour les coupler avec celle qu'il avait amassé de son message. Ça y est. Il rentrait dans son rôle d'exécuteur et il était doué pour ce jeu là.

- Y’a soixante-dix étages. Et comme tu peux le voir, il y a une porte à chaque étage, qui permet d’accéder au niveau supérieur. Tout ça pour te dire que l’ascenseur de cet immeuble est en panne. Et qu’on va devoir se bouffer plus d’une centaine d’escaliers pour atteindre nos cibles.
- ça,... J'y voyais gros comme un bulding...

Sans plus de réflexion il la laissa continuer. Sérieux et efficace, mais il aimait quand même donner son avis sur le tas. Il était plutôt d'accord avec elle, pour les contraintes de passer par l'entrée principal. La discrétion est un fardeau auquel ils étaient malheureusement habitués pour ce genre de missions. Par contre il tiqua nerveusement a l'interdiction formelle et précise de poser ses petites pattes ou que ce soit. Voilà qu'ils le prenait encore de haut. Il n'était pas qu'un tas de muscles sans cervelle ! Il bougea dans son siège en jurant contre les hauts gradés, sachant qu'ils avaient des raisons d'avoir des doutes depuis les quelques incidents lors d'anciennes sorties, mais qu'est ce que ça pouvait l'énerver ! Puis Rhyme lui tendit la main et il la regarda un instant interdit puis surpris. À la rencontre de leurs regards il perçu un changement radical dans l'ambiance général du véhicule.

- Si je t’ai dis de te détendre, c’est pas pour rien. Plus t’es nerveux, plus tu prends le risque de briser tout ce que tu touches. J’aimerais voir si t’es vraiment calme, avant de commencer cette mission.

Et alors il compris et il perdit son expression surprise pour une plus soucieuse. Contrairement à quiconque, elle avait souvent été là pour l'aider à se contrôler. Elle lui donnait des conseils, le guidait. Grâce à elle, il n'y avait plus de catastrophe comme à ses premières semaines après la manipulation. A chaque fois qu'elle prenait attention à ces détails, son nom, ses capacités surnaturelles... à toute les fois ou elle la seule à s'adresser à lui comme à un être égal, il ressentait cette sensation douce et chaleureuse, un baume efficace qui lui redonnait un peu d'espoir. Il jaugea la conductrice du regard à ses derniers mots, cherchant dans ses iris le moindre doute. Non .. elle était vraiment sérieuse. C'était là sa façon de faire. Il n'avait aucune envie de lui broyer la main et il la savait capable de le retenir dans le véhicule tant qu'il ne serait pas calme et « opérationnel ». il resta immobile un instant, la cigarette se consument d'elle-même à ses lèvres. Il fermit les yeux, soupira et baissa la tête en signe d'acceptation.

-... Très bien... de toute façon j'ai pas vraiment le choix hein ?

Il se cala correctement dans le siège et pris une longue bouffée de cancer, qu'il souffla quelques secondes après en fumée. Il obligea son corps à se détendre, aider par sa dose de bonheur dans les poumons. Le sourire de la jeune femme et son regard fit parcourir un frisson le long de l'échine. Si familier... hypnotisant. Il leva sa propre main et les yeux river sur leur prochaine poignée de main, un éclat calme et concentrée dans ses iris bleus-gris, il hésita une seule seconde avant de glisser sa main contre la sienne et de la saisir, lentement, cherchant à doser la sa force qu'il avait bien du mal a jauger, même calme. Ses doigts se refermèrent sur sa main et n'ayant pas ciller dans tout le processus, il posa enfin ses yeux clair dans ceux noisettes et à son tour il souriait.

-Satisfaite? miss agent du gouvernement?





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhyme West
Informateur
Âge : 21 ans.
Féminin
Matricule : Gouvernemental
Profession : Espion - Informateur.
Liens : I'm up in blood, I'm runnin' dry.

Analyses : 257
Double-Identité(s) : Jeremy Arkeley.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Avr 2015 - 20:57
C’était une poigne différente d’une autre. Et Rhyme était ravie de constater à quel point Matthew arrivait à se calmer autant. Il avait encore de la force, certes. Une force légèrement supérieure à la poigne d’un humain normal. Mais pas une force qui risquait d’écraser la main de Rhyme. Elle reporta son regard en direction du Cobaye, presque ravie. Du moins, jusqu’à ce qu’un violent flash l’éblouisse. A chaque fois qu’elle surveillait l’Exécuteur, c’était pareil. A chaque fois, des bribes incompréhensibles peuplaient sa tête. Des bribes qui écrasaient sa conscience, sa réflexion. A chaque fois, elle était persuadée de passer à côté de quelque chose de capital. D’important. De toute façon, elle n’arrivait pas à voir ce que son subconscient lui cachait.

Il s’agissait sans doute de sa vie passée. D’un événement qu’elle avait oublié, comme tant d’autre. Elle devait avoir tout oublié, et pourtant. Pourquoi sa conscience s’évertuait à lui rappeler maintes et maintes fois qu’il y a eu quelque chose, Avant ?

Elle n’aimait pas ça.

- Satisfaite ? Miss agent du Gouvernement ?

Pas du tout.

Elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle avait fermé les yeux. En percevant la voix de Matthew, elle rouvrit brusquement les yeux et le fixa d’un air étrange. Longuement. Jusqu’à ce qu’elle entende cette fois, de nombreux klaxonnements qui semblaient à son encontre. La jeune femme sursauta, et reporta son regard en direction de la route. Le feu était passé au vert. Et Rhyme avait - sans le vouloir pour une fois - créée une longue file de voitures derrière elle. Elle lâcha brusquement la main du Cobaye, et ouvrit brusquement la porte du conducteur, avant de darder un regard assassin juste derrière elle.

Elle avait besoin de passer ses nerfs.

- Avance, abrutie de chauffard ! Tu mets tout le monde en retard !
- La ferme, vieux con ! T’as du temps à perdre, c’est pas la peine de s’exciter ! Tu devrais être ravi que je sorte pas de ma bagnole pour t’apprendre à me causer correctement !!


Non mais vraiment, n’importe quoi.  
Rhyme referma brusquement la portière de la voiture, passa la première vitesse, et dirigea son regard en direction de l’Exécuteur. Tout en lui adressant un sourire en coin qui aurait presque pu être radieux, si elle n’avait pas l’air aussi furieuse.

- Satisfaite, Matthew. Evite de t’énerver maintenant. Tu mets toujours du temps à te calmer.

Sur ce, Rhyme appuya avec une force qu’elle ne maîtrisait pas particulièrement sur l’accélérateur. La voiture redémarra en trombe, laissant l’agent en proie à ses pensées.
Pauvre tanche...

Hors RP:
 


Rhyme s'égosille en PineGlade

I look inside of myself and try to find someone else,
Words turn into blood and the blood keeps on pourin',
Am I a woman or a beast it's mother nature at least,
Watch humanity cease cuz it's our human disease.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matricule : Gouvernemental
Analyses : 6
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Avr 2015 - 11:25
Exécution, La course contre la montre

Quand on s'en mêle...




Tapis dans l'ombre, il se laissait aller à des méditations qui lui étaient alors, impossibles. Concentré sur son travail, il venait de choper au détour d'une tour, quelques informations qui pourraient contre carrer quelques projets d'Aurora Corporation. Fortement agacé par ce contre temps, il fallait qu'il trouve une cabine téléphonique et rapidement.

S'il y avait bien une chose qui l'agaçait plus que l'Informateur, c'était bien les contre temps. Un espion n'avait pas de temps à perdre. L'Espion ne devait en aucun cas perdre du temps. Tout était calculé, millimétré et il aimait la précision. Toujours en quête de celle-ci, ce qu'il apprenait le mettait parfois profondément en rogne. Un travail bien fait est un travail où les imprévus sont à éviter. Ironique pour un espion qui s'infiltre un peu partout sans jamais savoir s'il allait en ressortir vivant.

Mais là n'était pas la question. Ses pas étaient pressants et l'unique cabine téléphonique qu'il trouva avait la porte défoncée et du verre partout. Prenant un mouchoir dans la main, il saisit le combiné avant de faire glisser quelques pièces dans le mécanisme. Il composa le numéro qu'il avait en mémoire comme plus d'une centaine d'autres.

Rhyme West.

Il attendit sagement qu'ellé décroche et passa les formules de politesse avant de laisser filtrer ce qu'il savait et de raccrocher vivement.

Voilà une bonne chose de faite.

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» Exécution d'au moins 20 haïtiens depuis Mercredi en Dominicanie
» La BID se réjouit des progrès réalisés dans l’exécution de projets en Haïti
» Exécution d'un criminel troll
» "Le plaisir n'est pas dans l'exécution, mais dans les préparatifs" ♦ Katherine Eisenberg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Code du territoire : Z-A :: La Grande Ville-
Sauter vers: