AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  Partenaires  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Code du territoire : Z-A :: La Grande Ville :: La Grande École Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée banale

avatar
Âge : 14
Féminin
Matricule : Civil
Profession : Collégienne
Analyses : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Mai 2015 - 21:39

Une journée banale
Un lundi on ne peut plus normal, aller en cours, revoir ses amis, entendre le même discours sur la société miracle. C'était d'un ennui mortellement mortel. J'en ai assez, je veux rejoindre le gouvernement tout comme mon frère, ensemble on formerait une super équipe. Mais voilà, 18 ans c'est long à attendre, enfin il ne me reste plus que 4 années.

- Hé Kelly ! Tu viens on va jouer dehors ?
Non, je ne veux pas sortir, je veux simplement continuer à dessiner.
- Je vous rejoins plus tard.
Eux aussi m'ennuient. Je les aime bien mes amis mais parfois j'aimerai qu'ils n'existent pas, non pas que je ne les aime pas, mais simplement parce que la solitude à du bon parfois.

- KELLY !
Ce cri qui provient de l'extérieur me sort de mes pensées, je me penche à la fenêtre et j'y vois mes amis :
- On va faire un paintball tu nous rejoins ?
Un paintball, ça y est ils viennent de me convaincre de sortir. J'adore le paintball, je suis plutôt douée à ça. C'est mon frère qui m'a appris à manier le fusil correctement. Depuis, je m'entraîne dès que je le peux au cas où j'aurai un combat à faire contre lui, pour lui montrer combien je suis forte.

- D'accord je descend attendez moi.
Je rassemble toutes mes affaires et les met dans mon sac, je m'apprête à sortir mais en regardant dans le couloir, quelque chose me dit que je n'allais pas pouvoir partir comme je le souhaite.

Code par Nemalus

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 5 Mai 2015 - 14:31
Invité
Aujourd'hui, une fois encore, j'étais de sortie en ville pour récolter quelques information sur l'opinion publique... C'était surtout la mission que me donnait la Corporation quand elle n'avait rien d'autre à me donner et je fulminais un peu de ces travaux peu utile après tout ce temps j'aurais pu l'utiliser à dormir et à m’empiffrer de sucreries diverses ! Enfin... Ce n'était pas le fait d'être en mission qui allait m'empêcher de profiter de la vie ! J'avais achetée une sucette saveur cola que j'avais déjà dans la bouche. Le sucre, y a que ça de vrai !
Pour ma journée "détente" je me dirigeais vers un collège bien particulier, en effet c'est l'endroit où il semblerait que j'ai étudié quand j'étais encore humaine... Enfin c'est ce que m'a dit Amy même si cette information est censée être secrète... Elle était trop gentille envers moi ! Elle risquait gros à me dévoiler des informations de ce genre mais je ne lui poserais pas de problème ! Mon passé m'importait peu et si je me dirigeais en ce lieu c'était plus par curiosité que par réelle envie d'en savoir d'avantage sur moi.

C'est ainsi que je me retrouvais dans le fameux bâtiment bien plus grand que je ne l'aurais imaginé, s'étalant sur plusieurs étages comportant d'interminables couloirs se connectant les uns aux autres je peinais un peu à retrouver mon chemin mais ça n'avait pas d'importance car j'étais ici... Juste pour être ici ! En souvenir d'un temps dont j'étais incapable de me le remémorer car Aurora effaçait la mémoire de ses cobayes lors de la toute première expérience.
Enfin peu importe peut-être vendait-il des sucreries dans le coin ? J'avais grandement envie d'un de ses fameuses pâtisseries des établissement scolaire et j'étais de ce fait à la recherche d'une éventuelle cafétéria qui n'existait peut-être même pas. Je ne pouvais pas me renseigner car les élèves étaient dans la cours, jouant à divers jeux. Par précaution j'avais quand même mis un chapeau pour cacher mes oreilles et une espèce de jupe longue pour cacher ma queue, le style vestimentaire était tout à fait étrange mais la mode à notre époque n'avait plus de réel importance et même si je semblais être une noble de moyen âge les gens n'y prêtaient généralement pas attention.

Le chapeau:
 
Les habits de Aurore:
 

C'est ainsi que marchant tel un fantôme dans les couloirs je croisais le chemin de cette jeune fille, me fixant d'un air étrange. Mince ! Maintenant que j'y pensais j'avais 17 ans ! Les gens en 3ème ici devait avoir 14 ans en somme à l'époque où j'étaie en 3ème, les troisièmes actuels eux étaient en 6ème ! Des gens ici se souvenait-il de moi ? Cette fille était-elle dans cette classe ? Me connaissait-elle ? Elle semblait me fixer... C'était mon style vestimentaire ? J'espérais que ce soit ça ! Je tentais de briser le silence après tout c'était l'occasion pour demander mon chemin

-Euh... Bonjour ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 14
Féminin
Matricule : Civil
Profession : Collégienne
Analyses : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Mai 2015 - 13:47
Effectivement, une femme vêtue étrangement se promenait dans les couloirs elle semblait à la recherche de quelque chose.
-Euh... Bonjour ?
-Bonjour
Je ne sais pas vraiment quoi lui dire et ma timidité commence à prendre le dessus. Je me met à bafouiller quelques mots :
-Vous, vous, vous cherchez quelque chose ?
Je regarde l'heure à ma montre, mince il faut que je me dépêche si je veux arriver à l'heure au Paintball.
Je ne peux m'empêcher de dévisager la femme qui se trouve en face de moi, de quelle époque vient elle ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 12 Mai 2015 - 13:04
Invité
Elle ne me connaissait donc pas ! Sauvée ! Se contentant d'une sobre salutation elle enchaîne ensuite par la question que j'attendais tant à savoir si je cherchais quelque chose et jette un rapide coup d'oeil à sa montre ce qui m'affirme le fait qu'elle soit pressée. Je lui répond sans plus la faire attendre


-Eh bien je suis à la recherche de la cafétéria s'il y en a une dans cet établissement pourrais-tu me diriger ? 


J'espérais vraiment pouvoir sortir de ces long couloirs interminables, et surtout de ne plus croiser de collégiens.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 17 Mai 2015 - 0:48
Invité
Eh bien ?

Visite impromptue


Son petit monde est parfait. Les pseudos rebelles se font de moins en moins rares, et sa campagne pro-gouvernementale porte enfin ses fruits. Ces élèves deviennent sensés, enfin. C'est sans doute pour cela qu'une étrange bonne humeur baigne le visage de cette femme, tandis ce que ses talons claquent sèchement le sol. Elle traverse les couloirs un par un, l'esprit vagabond, les pensées claires. Son regard s'arrête quelques instants sur les élèves environnants, qui adressent à leur tour une salutation timide à la directrice de la grande Ecole.

Lorsque tout est sous le contrôle de cette femme, cette dernière ne peut que s'en porter à merveille. Mais voilà. Pourquoi un simple humain aurait-il l'orgueil de tout vouloir sous contrôle ? La preuve à cette question venait juste d'apparaître sous le nez de la proviseure, lorsqu'elle commença à traverser un couloir adjacent à l'allée principale. Elle s'arrête un temps, et elle observe. Le front barré par un pli soucieux. Elle reconnait bien évidemment Kelly Cavell - une excellente élève, parfaitement corrompue, soit dit au passage - mais l'identité de la brunette à ses côtés lui reste totalement inconnue. Et déjà, ses joues deviennent rouges d'énervement. Un énervement qu'elle cherche à contrôler. D'où sort cette élève, habillée de la sorte ? Se croyait-elle à carnaval, peut-être ?

Allons, pas d'énervement. Du calme, de l'autorité. Elle réajuste sa chemise, avant de s'avancer. Et dans le bruit du tac-tac infernal de ses talons, une voix féminine, mais sévère, s'élève dans l'air.

- Eh bien, mademoiselle ? Pourrais-je connaître l'origine d'un tel accoutrement ?

Sans attendre de réponse, elle enchaîne :

- Votre visage ne me dit rien. Seriez-vous... extérieure à ce bâtiment ?

Surtout pas, non. Ce serait un scandale, une horreur.
Madame a beau prétendre ne pas connaître le visage de Aurore, il est évident qu'elle l'a déjà vue, par le passé. Mais il est humainement impossible de se souvenir d'un visage en particulier, lorsqu'on dirige un lycée de plus de mille élèves. La dame attend une réponse, désormais. Et vite. Une fanatique du Gouvernement n'est jamais oiseau de bon augure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 17 Mai 2015 - 22:13
Invité
Alors que la jeune fille à qui je m'adressais tarder à répondre mes oreilles de loup s'agitèrent sous mon chapeau. Le bruit caractéristiques de talons martelant le sol, un pas visiblement pressé, le son violent me fait penser à de la... Colère ? Mon questionnement n'aura été que de courte durée car c'est au détour d'un couloir qu’apparaît la source du son : Une vieille femme l'air faussement autoritaire vêtu de cette façon si habituelles qu'on les femmes qui se donne des airs importants. La directrice où une prof féministe.
Elle redresse sa chemise, signe qu'elle veut avoir l'air impeccable, son apparence semble lui tenir à cœur. Elle s'avance vers nous, le pas ferme et claquant. De l'intimidation ? Sa voix s'élève dans les airs. Une voix de femme déterminée.


-Eh bien, mademoiselle ? Pourrais-je connaître l'origine d'un tel accoutrement ? Votre visage ne me dit rien. Seriez-vous... Extérieure à ce bâtiment ?


''Votre visage ne me dit rien''. Une légère vibration dans sa voix, une hésitation à peine perceptible. Un mensonge ? Le ton était empli d'assurance. Elle me connaissait, peut-être ne se souvenait-elle pas de moi mais son subconscient lui avait déjà vu mon visage c'était certain ! 
Inconsciemment nos cerveaux enregistres toutes les informations que l'on perçoit au cours de notre vie. Si j'avais été ici quatre années durant alors dans un tréfonds de son âme elle me connaissait mais j'étais plus un souvenir qu'une réelle personne. Je souriais à cette femme qui était bien plus grand que moi, même sans talons.


-Mon accoutrement dérange-t-il ? Il me semble tellement plus beau que les uniformes de ces enfants


Mon sourire carnassier toujours au visage je m'avance vers elle et plonge ma main droite dans la poche intérieure gauche de mon veston avant d'en ressortir un petit bout de plastique rectangulaire que je lui tends 


-Je suis extérieure à ce bâtiment c'est exact. Aurore, Agent de la Corporation. Je suis...


J'ai rien à faire donc je viens chercher à bouffer pour pas cher dans une école.


-... En mission d'investigation pour le gouvernement. Je suis à la recherche d'une personne et je souhaiterais interroger quelques élèves, vous savez ces jeunes passent beaucoup de temps dans les rues et ils sont susceptibles d'avoir des informations.


Cette fois je lui souris à pleine dents, dévoilant mes 4 canines de louve. C'était surprenant mais pas assez pour faire croire que je n'étais pas humaine après tout... les implants n'étaient pas choses rare.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Par une chaude journée d'été [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Code du territoire : Z-A :: La Grande Ville :: La Grande École-
Sauter vers: