AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  Partenaires  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Code du territoire : Z-A :: La Grande Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Migraine

avatar
Invité
Invité
Lun 8 Juin 2015 - 19:40
Invité
Il faisait nuit, Liam arpentait les rues. Il faisait frais, mais ce n'était pas à cause de cela que le garçon était secoué de tremblements. Il portait une casquette sous la capuche de son sweat-shirt qui ornait sa tête. Une main dans la poche de son jean, l'autre au niveau de son visage, il mordillait frénétiquement son pouce. A sang. Douloureux? Non, absolument pas. Une chatouille à côté de la terrible migraine qui l'assaillait en ce moment.

La douleur empêchait Liam de savoir ce qu'il faisait là, ni où est-ce qu'il se rendait. Une douleur sourde, indéfinissable, déstabilisante. Il lui fallait prendre ses médicaments. Où étaient-ils?

- Mes médocs! Il me faut... mes médocs'!

D'abord, il ne s'agissait que d'un murmure à peine perceptible. Un murmure saccadé, soufflé d'une voix tremblante. Mais bientôt, Liam parla plus fort. Vint un moment où le garçon ne parvint plus à marcher, sa vue se troubla, la douleur insoutenable. Il prit sa tête douloureuse entre ses mains tremblantes, se courba, plié en deux.

- RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!

Un cri déchirant, venant du plus profond de ses tripes et pourtant incapable d'égaler la douleur qu'il éprouvait en puissance. Le garçon tenta de faire un pas en avant mais vacilla. Il lui semblait que le monde autour de lui était instable. Il tenta de prendre appui sur quelque chose, mais sa main ne rencontra que le vide. Le garçon perdit l'équilibre et se recroquevilla sur lui même en gémissant de douleur. N'espérant qu'une chose: que cela passe. Il n'espérait même pas que quelqu'un puisse lui tendre la main. Non, il ne croyait plus en ses semblables. Après tout ce mal qui l'avait atterré n'existait que par la faute de l'esprit tordu spécifique à l'espèce humaine!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reyes De Pourpre
Ennemi Public
Âge : 22
Masculin
Matricule : Cobaye
Profession : Dealer de drogue
Analyses : 46
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Juin 2015 - 20:52
Il était rare que je puisse me mouvoir librement dans la ville sans la compagnie de ma nouvelle alliée, Aoko Aomitsu... Aujourd'hui elle n'était pas là... Non elle avait été kidnappée par un étrange personnage et à présent elle devait être au siège de Aurora Corporation, enfermée à double tour dans une cellule douteuse et traitée comme un déchet... Et Qu'est-ce que j'avais pu y faire ? je n'avais même pas pu la protéger, j'avais été vaincu avec une facilité déconcertante par un mec qui portait comme seule arme une hache de la plus simple des factures. 
Je me sentais humilié. Il n'avait même pas daigné me donner le coup de grâce, j'étais là, déambulant dans la ville, dangereusement blessé, couvert de boue et de mon propre sang et la drogue devenait dangereuse pour ma santé mentale, elle rentrait en masse par l'énorme blessure de mon épaule et me permettait de tenir le coup... Mais aussi mon état mental se dégradé dangereusement, menaçant de me faire perdre la tête à tous moment.
Les passants me dévisageaient avec mépris... Pour eux je n'étais pas quelqu'un qui avait besoin d'aide : Je n'étais qu'un junkie qui avait cherché l'embrouille et même si ma blessure semblait mortelle je méritais mon sort. Quel monde de merde ! Personne ne m'aidera... Je le savais. 


-Qu'est-ce que vous avez vous tous ?! 


La distance entre eux et moi se fit plus grande à la prononciation de ses mots. Rien d'étonnant. Personne ne voulait approcher un mec de mon genre. Les parents disaient à leurs enfants de tourner les yeux, certains prenaient des photos avec leurs appareils mobile, d'autres me regardaient encore plus bizarrement qu'avant.


-Qu'est-ce que vous avez à me regarder comme ça ? J'vous pose un problème c'est ça ?! Bande de dégénérés ! Vous êtes tous des merdes ! Allez y ! Prenaient des photos ! Régalez vous de la souffrance d'un homme ! Voila à quoi nous en sommes réduit ! Des putains de moutons ! Vous parlez tous de solidarité mais vous fuyez dès qu'il faut agir ! Des hypocrites ! TOUS ! TOUS AUTANT QUE VOUS ÊTES ! 


Après avoir poussé ma gueulante je continuais ma marche suivit par quelques curieux qui riaient et se moquaient de moi. Je tentais tant bien que mal d'ignorer leurs moqueries... Je devais rentrer chez moi, coudre les plaies, et partir chercher Aoko... Aoko... Aoko... Aoko...


-Peu importe que mon ennemi soit la corporation... Si c'est pour toi alors je me dresserais contre eux ! Je les tuerais tous jusqu'au dernier ! Même si je dois en mourir j'en emporterais le plus possible avec moi ! 


Je parlais à voix haute pour me donner du courage ce qui amplifiait le regard des autres. Mais cela n'avait plus aucune importance... Aoko était revenu dans mon esprit et en occupait intégralement le contenu.


-...Jeremy... Ah... Jeremy ! Ahaha ! Je dois aller voir ce petit con ! Au moins je serais pas le seul à mourir !


Je riais à cette idée totalement farfelue : Je savais que les révolutionnaires n'étaient absolument pas prêt pour une offensive sur la corporation mais je m'en fichais. Si je pouvais foutre une dernière fois le chaos de manière anarchique alors c'était une raison suffisante ! 
Alors que je tournais à l'angle d'une rue pour rejoindre mon appartement je vis au loin une chose qui me tira de mes pensées : Un corps recroquevillé au sol. Les bons citoyens français passaient autour de lui comme si de rien étais. Je m'approchais de l'homme qui ne semblais n'être ni un poivrot, ni un SDF. Juste un pauvre mec souffrant... Bon sang... A quel point l'humanité avait-elle sombré dans un égoïsme pareil ? 


-Alors à qui avons nous affaires ? 


Je le poussais du pied pour me permettre de mieux voir son visage et le moins qu'on puisse dire c'est que je ma surprise fut de taille ! Mon réseau d'information me permettais d'avoir des connaissances sur tous les gars intéressant... Et ce gars en faisait parti.


-Liam Brown...


Il n'était pas vraiment connu dans le milieu de l'informatique... Evidemment il se cachait trop bien ! Il était un hackeur de génie qui bossait pour le gouvernement. Il était même le meilleur selon mon propre avis...


-Aha... Le gouvernement a décidé de me faire chier aujourd'hui pas vrai ?


Je mettais ma main au dessus de son visage et fis couler de la pourpre. 


-Si tu souffres vraiment autant que ce que tu veux le faire croire alors bois ça. Je te ferais pas le plaisir de te le servir convenablement ! 


La drogue gluante s'écoulait sur sa joue, la situation était dégradante pour lui mais il fallait parfois savoir ravaler sa fierté... Surtout que je n'étais pas censé l'aider... C'était un agent du gouvernement ! Ceux la même qui m'avait privé de Aoko ! Mais... Il pourrait m'être utile plus tard... 






Les




-Ce n'est pas de la drogue ! C'est parfaitement naturel !-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 19 Juin 2015 - 13:38
Invité
Liam fut légèrement pousser du pied, mais il était bien trop mal en point pour répliquer. La douleur était bien trop intense que pour qu'il puisse se soucier d'autre chose, celle-ci l'accaparait complètement. Le garçon avait le sentiment d'être un déchet. Au fond n'était-ce pas ce qu'il était? Après avoir servi de cobaye, on continuait à se servir de lui jusqu'à l'usure et après ça, il crèverait seul comme un chien! Et encore, certains chiens étaient bien mieux loti que lui. Au fond, il aurait peut-être mieux valu pour lui qu'il soit un chien. Au moins, il aurait été câliner, choyer, nourrit avec les meilleures pâtées et croquettes pour chien, on lui aurait fait faire sa promenade et on ne lui aurait rien demander en retour! Oui, en comparaison, on pouvait bien dire qu'il avait une vie de merde car le chien domestique serait pleurer à sa mort tandis que lui n'attirerait certainement que les mouches...

L'agent qui s'était retrouvé à l'état de larve se tortillant de douleur senti un liquide couler sur sa joue. Une voix lui apprit qu'il devait en boire s'il souhaitait apaiser sa souffrance. Ce que c'était? De qui ça venait? Liam n'en avait cure, il était bien trop mal pour se poser d'avantage de questions, il se sentait déjà bien trop misérable que pour jouer les fiers. Peu lui importait, s'il devait encore s'abaisser et descendre un peu plus sur l'échelle de l'humiliation tant que la douleur disparaisse!

Liam se redressa péniblement sur ses genoux - il aurait été incapable de tenir debout sur ses deux pieds - et parvint à articuler d'une voix rauque et étouffée:

- Donne!...

Le hacker faisait vraiment pitié à voir, ses mèches de cheveux collants sur son visage en sueur et aussi pâle qu'un cadavre, son regard fiévreux, ses tremblements ses incessants. Il avait beau être un agent hacker redoutable, là, il n'avait que l'air d'un pauvre gamin inoffensif. De ses mains tremblantes, il prit la petite fiole et en but le liquide avant de se laisser tomber par terre. Liam respirait bruyamment. La tête lui tournait ou bien était-ce le monde autour de lui qui tournait ainsi? Il n'était plus trop sûr... La migraine ne disparu pas mais elle ne dérangeait plus le garçon transporté par d'autres sensations qu'il n'aurait pu définir.

- Haha... Hahahahaha! Se mit-il à rire sans raison particulière.

Liam restait couché par terre, ne songeant pas à se relever. Quelques murmures s'élevèrent de quelques curieux. Le garçon les entendis. Ils le critiquaient lui et celui qui l'avait aidé. Les gens ne savaient faire que ça de toute façon. Juger et critiquer! Liam cru comprendre que son sauveur était lui-même en piteux état. Il rouvrit doucement ses paupières qu'il avait fermées et jaugea celui qui l'avait aidé.

- T'es dans un piteux état toi aussi. Finit-il par dire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Grosse migraine
» Une migraine carabinée...
» Mourir ? Non, sans façon. j'ai la migraine et je n'aime pas la nécrophilie. FINISH
» Moonlight sonata [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Code du territoire : Z-A :: La Grande Ville-
Sauter vers: